Soirée Evangelion | au cinéma le Zola

Samedi 11 décembre à partir de 19h
au Cinéma Le Zola
En présence de William AKA

EVANGELION : DEATH (TRUE)²

De Hideaki Anno, Masayuki & Kazuya Tsurumaki | Japon, 1997, 1h09, VOST

Ce film est découpé en 2 parties : La première, Death, résume les épisodes 1 à 24 de la série Evangelion. La seconde, Rebirth, constitue les 15 premières minutes de l’épisode 25′ (l’épisode 25 TV remanié, amélioré, complété avec une histoire inédite jusqu’alors). La partie Death est un remontage, assez aléatoire, de la série TV.

Ce remontage intègre plusieurs scènes inédites, qui ont été intégrées à la série TV dans sa version vidéo (sortie 2 ans après la première diffusion TV). La partie Rebirth n’est pas complète, car la Gainax n’a pas eu le temps de terminer leur projet (épisodes 25′ et 26′). Il a alors été décidé de diffuser un premier film en mars, dans lequel serait montré un avant-goût du produit final (la partie Rebirth) et un autre film en été, qui serait cette fois la version complète.

THE END OF EVANGELION

De Hideaki Anno & Kazuya Tsurumaki | Japon, 1997, 1h26, VOSTF

The End of Evangelion est un film divisé en deux parties (Episode 25′: Love is Destructive et Episode 26′: ONE MORE FINAL: I need you) proposant une version des épisodes 25 et 26 de Neon Genesis Evangelion, épisodes finaux de la série qui ont suscité de nombreuses réactions de mécontentement chez les fans. En effet, ce long métrage apporte une conclusion réaliste et pragmatique, contrairement à la série animée de 1996 qui ne pu apporter qu’une fin philosophique.

Conséquence du contexte télévisuel des années 1990, le film est donc chapitré en deux parties : la première, centré sur la Nerv, l’homme, et les anges ; et la seconde partie, centrée sur Shinji Ikari et le plan de complémentarité. En réalité, The End of Evangelion est la véritable fin que Hideaki Anno avait prévu pour la série. Jugée cependant trop extrême par TV Tokyo, chaîne sur laquelle était diffusée Neon Genesis Evangelion, Hideaki Anno fut dans l’obligation de créer une nouvelle fin.

Samedi 11 décembre 2021 à partir de 19h
au cinéma le Zola – 117, cours Emile Zola, 69100 Villeurbanne
Métro A – arrêt République

Formule soirée : les 2 films pour 10€
ou chaque films aux tarifs habituels | Réservation en ligne

A propos de Will AKA :

Bercé par le célébrissime Club Dorothé et ses dessins animés japonais, AKA dit être « un gamin de son époque », ayant grandi avec Dragon Ball Z et les premiers mangas.

Influencé par le travail du designer Yoshitaka Amano et plus largement par la culture graphique et illustrée japonaise, AKA choisit de s’exiler deux ans pour s’imprégner du pays qui le fascine tant.

Dans ses compositions, AKA laisse son imaginaire parler et donner vie à un monde onirique, souvent peuplé de figures féminines, des divinités, élégantes et détachées. Autodidacte, il apprécie particulièrement le travail à l’encre pour son rendu vaporeux.

Intuitif, il se lance dans le vide quand il commence une œuvre. Jamais il ne sait où ses premiers traits le mèneront. L’histoire s’impose d’elle-même, naturellement, au fil des pleins et des déliés. Le rendu est à l’image de l’artiste : doux, sensible, mélancolique.

Découvrir son travail.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Abonnez-vous à notre newsletter !

Ecouter les podcasts

Logo AOA Prod

Association AOA Prod.

25 avenue des frères Lumière
69008 Lyon